Archives du mot-clé Antilles

The Grenadines – living the great life

With a strong wind – 25 knots of north east – we sailed from Bequia to Canouan and then Mayreau. While arriving at Canouan, a barracuda fish decided he would be our lunch and put our fishing hook in his mouth.

image

After that delicious lunch and a walk on the island, we continued to Mayreau were we met Tikehau and its crew. Benoît the owner, Gabi and Théo (with whom we crossed the Atlantic),  were with 3 ladies on board, Judith, Madeleine and Catherine. It was nice seeing them over there 3 weeks after we left the boat in le Marin.

We spent the next day in Tobago Cays – the well-known marine park. We saw manta rays and turtles… And finished it in Petit Saint Vincent with Pina Coladas…

image

image

Our Grenadines trip continued at Clifton on Union Island. While the crew did walk to the top of Fort Hill, Mano and I did the clearance out of SVG (Saint Vincent and the Grenadines ). It’s depressing how much time and money I wasted with those formalities in every country. Union Island differs from other Grenadines islands as it is more developed and hosts a small (30? People) French expats community.

Turtle in Tobago Cays Turtle in Tobago Cays

2015/01/g0570767.jpg

On our way back to the north, we successfully stopped in a small bay in Saint Vincent and then in Sainte Lucie – two pitons and finally at Rodney bay (still Ste Lucie). I will always remember Petit Byahaut Bay in SV. This deserted bay was the more than perfect spot for snorkeling, fishing and (trying to) catch coconuts from the trees. We also had a small birthday party for Pieter ! Last but not least, Pauline ( vriendje ) decided to go bare feet on a sea urchin…. As a result, lots of tears and certainly 40 pins in her foot ! (Aie aie aie).
The two pitons mooring was also very impressive, and our two professional snorkelers (aka Pieter & Roeland) enjoyed that spot as well… I was told there are some lobsters as well…

On our last day, Saturday Jan 17 , we sailed from Rodney Bay to Les Salines in Martinique, where we swum the whole afternoon and closed the trip in Sainte Anne.

Sainte Lucie les Deux Pitons Mooring Sainte Lucie les Deux Pitons Mooring Petit Byahaut - Saint Vincent (3NM south of Walilabou Bay) Petit Byahaut – Saint Vincent (3NM south of Walilabou Bay)

IMG_0532

DCIM100GOPROG0017739.

Bequia – the most perfect Caribbean Island

We arrived yesterday morning in Bequia – according to the Lonely Planet « The most perfect Caribbean Island « . I’m glad to believe it. The 2500 inhabitants managed to keep an equilibrium between authentic life and tourism.

The night sailing between Saint Lucia – La Raye Bay – was heavy – with 25 knots wind for the first night at sea for most of the crew.

On Bequia, the first Grenadines island when sailing from north to south, we did first some snorkeling followed by a jeep tour on the island. We finished the day by a drink at the Gingerbread café and dinner on board prepared by Roeland and Pieter. Jetlag combined with little sleep past 3 nights made us all go to bed at 8.30 pm.

Today we are heading to Mayreau and will likely meet with the crew of Tikehau.

image

Port Elizabeth in Bequia

image

Part of the team

7 conseils pour une croisière aux Antilles (départ Martinique)

cata - small

Cet article a pour but de donner quelques conseils pour préparer au mieux une croisière aux Antilles. C’est le fruit de mes recherches et de mon expérience suite à ma dernière croisière au départ de la Martinique. En 10 jours, nous avons effectué les escales suivantes:

Le Marin (Martinique), Rodney Bay (Sainte Lucie), Beqouai (Saint Vincent & Les Grenadines), Canouan (SV&G), Tobago Cays (SV&G), Petit Saint Vincent (SV&G), Carriacou – Tyrell Bay (Grenade), Union Island (SV&G), Cumberland Bay (Saint Vincent), Chateaubelair (Saint Vincent), Marigot Bay (Sainte Lucie) et enfin Sainte Anne (Martinique).

ATTENTION – de trop fréquentes attaques ont été répertoriées à Saint Vincent, la dernière en date était le 3 mars 2016 à Walilabou Bay. Mon conseil serait d’éviter de s’arrêter sur l’île principale de Saint Vincent.

  1. Choisissez un Catamaran
    Autrefois puriste, je ne jurais que par les monocoques. Aux Antilles cependant, le confort d’un catamaran et les conditions (a priori) clémentes font d’un catamaran un must. Les loueurs ne s’y sont pas trompés, la majorité des bateaux de location sont des catamarans.
    Les mouvements d’un cata dans une mer formée s’avèrent moins agréables que ceux d’un monocoque, ils ont par ailleurs causé 2 petits cas de mal de mer à bord durant notre séjour.
    Options indispensables pour votre voilier: panneaux solaires permettant de faire tourner le frigo 24h/24, palmes masque tuba pour le snorkeling, annexe rigide avec moteur et une ancre conséquente (minimum 30m de chaîne).

  2. Météo capricieuse
    Je m’attendais à un alizé parfois soutenu, d’Est, Nord-Est, avec un ou 2 grains par jour, permettant à l’équipage de faire sa toilette. Il en fut tout autrement, à l’aller (de la Martinique vers les Grenadines – cap plein Sud), le vent était plutôt Sud-est, d’une bonne dizaine de nœuds, et nous n’avons eu qu’un seul grain en 10 jours.
    Je n’avais pas anticipé des déventes tellement importants sous le vent des îles (Saint Vincent, Sainte Lucie…), où il est carrément impossible d’avancer à la voile, car le vent fait défaut. On est contraint d’avancer au moteur.
    En remontant de Tobago Cays sur la Martinique, nous avons même affronté du vent plein nord, et avons fait quasiment l’entièreté du trajet au moteur.

  3. Nos Coups de Cœur
    Sans contestation, les votes de l’équipage vont à Bequia, Petit Saint Vincent et Union Island.
    Nous avons aimé Bequia. Les maisons colorées et quelques charmants restaurants de Saint Elizabeth. Je vous recommande le tour de l’île en 4×4. Les pêcheurs locaux pêchent encore quelques baleines par an. Cette pratique est tolérée par GreenPeace car   la baleine sert à nourrir toute l’île pendant plusieurs jours.
    Petit Saint Vincent est une île privée avec un hôtel hors de prix… mais le bar est ouvert au public et sert les meilleures pinacolada du monde (10 US$ quand même).
    Union Island enfin, qui ressemble déjà plus à un village, avec une petite communauté d’expatrié français (une vingtaine) et un spot de kitesurf dingue. Nous y avons aimé l’ambiance particulière qui y régnait, ainsi que l’Anchorage Yacht Club.
    Mention spéciale pour Cumberland Bay que nous avons vraiment adoré pour son authenticité, on se serait cru en Afrique tropicale.

  4. Tobago Cays – un must ?
    En mouillant aux Tobago Cays, nous avons d’emblée vu tortues et raies, mais surtout été déçus par le nombre important de voiliers dans le lagon. Les locaux dans leurs embarcations se jettent sur vous pour vous vendre plein de choses inutiles… sauf de vous débarrasser de vos poubelles. Un bateau viendra également vous taxer pour l’entrée dans ce parc naturel.
  5. (R)Avitaillement (en eau), point critique
    Mieux vaut prévoir tout son avitaillement au départ de la Martinique, vous trouverez des supermarchés à Sainte Lucie et Saint-Vincent, mais ils ne seront pas très garnis, surtout à SV&G.
    Avec les panneaux solaires mentionnés plus haut, cela ne pose cependant pas de problème. Pour l’eau, vous en trouverez à Union Island et Bequia, ainsi que dans les marinas sur Sainte Lucie.

    Petit Saint Vincent - eau turquoise

    Petit Saint Vincent – eau turquoise

  6. Le Marin, port de départ pratique
    Vol direct de Paris sur Fort-De-France, suivi d’un transfert au Marin où vous trouverez tout ce qu’il faut. Il y a 5 super/hypermarchés, et quelques shipchandler. Les loueurs de voilier proposent d’effectuer les courses pour vous. Une solution peut-être aussi valable que de faire ses courses soi même.
    Bon à savoir, si vous louez une voiture et comptez la remettre au Marin, les agences de location n’ouvrent que le matin !! Impossible de rendre sa voiture après 12h30.
  7. Clearances & Douane – moins d’embarras que prévu
    Lors de nos 2 escales à Sainte Lucie (une après-midi à Rodney Bay et une nuit à Marigot Bay), nous n’avons pas fait de clearance.  Il semblerait que les autorités soient indulgentes pour de courtes escales.
    Saint Vincent (& les Grenadines), nous avons fait notre clearance  d’entrée lors de notre première escale à Bequia, la difficulté a été d’estimer la durée de notre séjour, sachant qu’il faut payer +- 5 eur (en 2015 10€/pp pj) par personne par jour. Autre détail pratique, il faut payer cash en Caribbean Dollars. Vous pouvez retirer à un automate des EC (East Caribbean) $ à Bequia.
    Les formalités ont été relativement faciles et rapides.
Coucher de soleil aux Antilles

Coucher de soleil aux Antilles (Martinique – Anse d’Arlet)

marigot bay - small

Marigot Bay – Sainte Lucie

 

 

Antilles – le paradis de la voile

10 jours de rêve à bord de Goyave, notre catamaran. Au départ du Marin (Martinique), nous avons exploré les Grenadines. Au programme Tobago Cays, Petit Saint Vincent, Union Island ou encore Sainte Lucie….

Petit récit vidéo: