J+37: Aliénation – où sont les alizés ?

Aliénation, j’ignore ce que cela veut dire mais c’est le terme du moment. Pas de vent depuis 2 jours, pas de vent prévu les 3 prochains jours et après on ne sait pas trop.

Dur pour les nerfs. Il est acquis qu’on arrivera en retard, j’espère désormais limiter la casse à 2-3jours. Avec les 1380 miles restants, on devrait progresser à 6 noeuds de moyenne sur la route directe, ce qu’on fait depuis 2 heures presque mais avec la risée Yanmar (marque de notre moteur).

Il nous reste suffisamment de vivre et d’eau pour vivre large en volupté pendant 2 semaines, avec un petit doute sur la bière quand même, il n’y en a plus que 50. Par contre, j’échangerais volontier quelques litres d’eau contre du gasoil, on brûle on brûle ce précieux liquide ! D’après mes calculs, et sans jauge ce n’est pas facile, il nous en reste 50 heures, soit 300 miles.

Sylvain voulait monter au mat, il a renoncé à mi-chemin. Mael va devoir monter, l’antenne VHF doit etre refixée en tête de mât. Le moral reste bon, l’équipage vaillant.

Hier soir, de quart de nuit avec Aymeric, un bateau, le premier en vue depuis 3 jours, nous a plus ou moins foncé dessus. Je loffe, il change de cap, j’abats, il change de cap, je ralentis, il coupe le moteur, Aymeric l’appelle à la vhf, il répond pas… finalement on a mis le Yanmar (encore lui). On fonce, il fonce, Aymeric éteind les feux de nav, il allume un grand projecteur… c’est une histoire gaiesque, car cela arrive et est déjà arrivé à Gaia.

A ce propos, Gaia et Périne se sont retrouvés hier à 16:45 TU par 12°35.3 N 033°02.8 W.

Scène marrante hier, un gros grain (de pluie) en vue, tout le monde à poil sur la plage avant, savon et shampoing en main, et piuuuuuuu, rien du tout, pas une goutte, on avait l’air malin.

En attendant on s’occupe, les tables de la culture, et des topos en veux-tu, en voilà, j’ai déjà préparé un topo vhf, un topo gps, un topo électricité… et une explication sur les pompes à chaleur. Ce soir david nous parle de photo et Jean-Marie de bilan comptable…

Donnez-nous du vent ou du gasoil, merci d’avance.

Zébulon par 13N39,0′ et 37W16,9′ à 16h UTC.

« L’espoir fait vivre »

3 réflexions sur “J+37: Aliénation – où sont les alizés ?

  1. Salut tousses.
    Une info qui va remonter le moral de l’équipage : il fait -5 en c moment à Paris, et il ne fera pas plus de – 2 demain dans la journée…
    Bon, les esprits chagrins diront qu’en même temps il fait 25 à Sofia en Bulgarie (parait qu’il a fait 15° au Groenland il y a 3 jours).

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s