Archives du mot-clé Guadeloupe

Guadeloupe – moins carte postale, plus authentique que la Martinique

Après la Dominique, nous avons passé une semaine en Guadeloupe. Les premiers instants sur l’île ont été plutôt rudes. Il y eut d’abord cette interminable queue pour passer l’immigration au débarquement du ferry (deux heures plutôt nous avions vécu la même queue à la sortie de la Dominique). Une fois franchi l’obstacle administratif, Mr. Georges nous attendait pour nous conduire jusqu’à notre logement – vue sur mer – à Ste Anne.

2015/01/p1230500.jpg

Le trajet dans la Fiat cabossée de Mr. Georges était très contrastée. Sa serviabilité et gentillesse étaient précieuses, mais la vue des immeubles HLM dans Point-à-Pitre ainsi que les milliers de panneaux publicitaires (pour frigidaires, McDo, Peugeot, fer à repasser) au bord de la route ne nous donnaient pas franchement l’impression d’être sur une île paradisiaque. De plus, les embouteillages se révélèrent plutôt pénibles – tout ça un 31 décembre.

2015/01/p1230256.jpg

Pour fêter le passage à l’an neuf, des centaines de personnes s’installent sur la plage de Sainte Anne avec barbecue, table pliable etc…. Et au moment des douze coups de minuit, tout le monde se jette à l’eau et admire le feu d’artifice du Club Med sur la plage de la Caravelle un peu plus loin.

Notre première journée en Guadeloupe fut calme, plage de la Caravelle puis un petit saut jusqu’à Saint François et retour à la plage de Sainte Anne. Notre excursion du lendemain jusqu’à Marie Galante était prête.

Deuxième jour à Marie Galante, véritable Havre de paix et calme.

Madame Patricia, compagne de Mr. Georges, nous loua la Fiat cabossée pour le troisième jour – Samedi 3 janvier – afin d’explorer Basse – Terre, l’île sous le vent de la Guadeloupe. On nous avait vanté le côté sauvage de Basse-Terre, on fut un peu déçu. Le village de Deshaies bien que mignon ne correspondait pas vraiment à nos attentes, trop touristique et fort petit. Plus loin sur la côte, on s’est arrêté à la plage de Malandure. De là, en kayak de mer on a été jusqu’à l’Islet Pigeon. Cette petite réserve naturelle est magnifique pour le snorkeling et rendue célèbre grâce au Commandant Cousteau qui décréta que c’était le plus bel endroit pour de la plongée.

On n’eut plus le temps d’explorer les cascades de Basse Terre.

2015/01/p1230210.jpg

2015/01/gopr2737.jpg

2015/01/gopr2734.jpg

Dimanche, la pointe des châteaux à l’extrémité Est de l’île offrit un spectacle formidable. Ce site sauvage était balayé par les alizés et de nombreux randonneurs venaient admirer la vue.

2015/01/p1230260.jpg

2015/01/p1230229.jpg

On prit le lundi le ferry pour les Saintes. Petit archipel au sud de Basse Terre.

Mardi, pour notre dernier jour en Guadeloupe. Plage et laser au départ du centre régional de voile de Sainte Anne. J’avais oublié combien il était difficile de manœuvrer ces petites embarcations. Et par 3 fois, dans 20 nœuds de vent, je chavirais !!

Que Faire en Guadeloupe ?

Les plages de Guadeloupe sont plus belles et authentiques qu’en Martinique.

La pointe des châteaux est d’une rare beauté.

L’Islet Pigeon en Kayak de mer vaut le détour. Prévoir une demi journée !

Les Saintes et Marie Galante, ainsi que probablement la Désirade, sont encore authentiques et sauvages. On vous recommande d’y passer au moins une journée si pas une nuit.

Les Saintes – reportage photos

Quelques photos de la très chouette journée passée aux Saintes . Une destination rêvée pour les marins. Avec l’affluence de touristes, le vrombissement des scooters peut être assommant. Cependant, le soir venu, le calme revient, le paysage est toujours grandiose, les habitations avec leurs toits rouges uniformes, les chèvres en liberté….

2015/01/p1230402.jpg

2015/01/p1230341.jpg

2015/01/p1230404.jpg

2015/01/p1230435.jpg

2015/01/p1230399.jpg

Marie Galante – une journée en scooter

Marie Galante est une île de l’archipel Guadeloupéen, située dans le canal entre la Guadeloupe et la Dominique. Je ne la connaissais que de nom pour son rhum et de la chanson de Laurent Voulzy. L’île est relativement petite 158 km2 et ne compte même pas 15.000 habitants. Elle n’est pas trop touristique, c’est avant tout l’agriculture qui domine l’activité locale. Les vestiges de la culture intensive de la canne sont bien visibles: Des moulins en pagaille (et en ruine) et des rhumeries agricoles. Chèvres et vaches s’y promènent en liberté, ce qui donne un charme certain !

Nous avons passé une journée sur cette île paisible. La traversée en ferry depuis Saint François est plutôt agitée, les cœurs les plus sensibles n’y résistent pas. Sur place, une longue balade en scooter au milieu des champs et au bord des plages plutôt désertes. Nous avons même fait deux fois le tour du caillou. Seule déception, les accras (mets typiquement antillais) ne goûtent pas plus la morue qu’ailleurs.

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/234/14699586/files/2015/01/p1230157.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/234/14699586/files/2015/01/p1230158.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/234/14699586/files/2015/01/p1230123.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/234/14699586/files/2015/01/p1230139.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/234/14699586/files/2015/01/p1230115.jpg

/home/wpcom/public_html/wp-content/blogs.dir/234/14699586/files/2015/01/p1230108.jpg