Guatemala – Au cœur de la culture Maya

Il nous fallut dix-huit heures pour relier Léon au Nicaragua à Antigua Guatemala. Départ à 2 heures du mat à Léon, 8h petit déjeuner au Honduras , de midi à 15h lunch et plage à El Tunco au Salvador et enfin arrivée 20 heures à Antigua. J’ai été surpris de la facilité avec laquelle nous avons passé trois frontières. Autre fait remarquable, nous avions internet gratuitement dans le minibus. Chose qui en Belgique ou en France n’existe pas encore…. On ferait bien de se poser des questions…
Antigua
Antigua
Antigua – ville coloniale au charme fou
 
La ville est en ébullition en ce dimanche à quelques semaines de Pâques. Les habitants des villages environnants ont tous convergé vers Antigua pour une grande procession religieuse de plusieurs heures dans les rues. Pour la reconstitution du chemin de croix du Christ, des centaines d’hommes, habillés en mauve, et de femmes, en noir, se relaient pour porter le Christ et sa croix ainsi que la Vierge Marie. Au sein de l’impressionnant cortège se trouvent aussi des hommes déguisés en « Romains » et plusieurs orchestres. Sur tout le trajet, les habitants dressent de magnifiques tapis de fleurs promptement nettoyés quelques instants après le passage de la procession.
En ce jour de fête, nous flânons dans les rues d’Antigua avec des milliers de Guates et quelques centaines de touristes. Les échoppes et les vendeurs ambulants ont de magnifiques sacs, pochettes ou autres objets artisanaux (?). Un vrai supplice pour les acheteurs compulsifs, on s’en sort avec quelques écussons, un t shirt et une nouvelle bandoulière pour l’appareil de Mno. La vue depuis le Cerro La Cruz sur la ville et les volcans autour est géniale. On lunche pour trois fois rien au Restaurante Rinco Typico (3a avenida nr 3).IMG_0710-0
Nous terminons cette journée bien remplie au café Sky avec Marie, une amie belge qui travaille ici. Cela nous fait très plaisir de parler belge, d’échanger sur nos expériences à l’étranger et de recevoir de bons conseils pour la suite de notre voyage au Guate.
Le lendemain nous visitons la Ferme macadamia. Elle a pour but de promouvoir la culture des noix de macadamia au Guatemala. Notre guide nous explique comment la ferme aide les agriculteurs du pays à changer de la culture du café à la lucrative noix de macadamia. La journée se termine avec une délicieuse raclette Suisse et un bon chardonnay chez Christophe ! Vive le bon fromage !
Procession de Pâques à Antigua
Procession de Pâques à Antigua
Procession à Antigua
Procession à Antigua
Laguna Atitlan – Lac, Volcan & authenticité
 
La Casa del Mundo est un magnifique petit hôtel construit au bord du lac Atitlan. La vue des chambres est bluffante et les nombreuses terrasses qui surplombent le lac sont extraordinaires. Nous n’y passons que 3 nuits mais on serait bien resté un mois entier. Le soir, la plupart des convives mangent autour d’une grande table d’hôtes des plats typiquement Guate. On rencontre un groupe de lycéens américains venus donner de l’amour pendant 4 jours à des enfants Guates. Après cette épreuve ils se reposent dans notre confortable hôtel.
P1290306
A 30 min de marche de la casa, se trouve le village de Santa Cruz. Il se démarque des autres villages autour du lac par son calme et son authenticité. Nous nous perdons quelque peu au retour et notre balade se transforme en rando périlleuse sur des pentes trop raides et trop glissantes.
À San Juan nous admirons le travail des femmes tisseuses. Elles nous montrent comment le coton se transforme en tissu. De la collecte, au filage, teinture et tissage. Ces femmes travaillent pour un modeste salaire d’une dizaine d’euros par jour. Le village voisin de San Pedro est un repère à touristes avec agences de voyages, hostels, bars et pubs d’où nous nous enfuyons rapidement.
Le lac n’ayant aucune sortie d’eau, et les conditions climatiques changeantes, ont entraîné une montée des eaux de 8 mètres en deux ans !!! Des centaines de maisons ont été prises par l’eau et celles au bord du lac ont perdu toute leur valeur. Il n’est donc pas anormal de voir le long des rives des toits de paille qui dépassent de l’eau, des pontons recouverts d’eau, etc.
Vue depuis la Casa Del Mundo
Vue depuis la Casa Del Mundo
La journée d’excursion jusqu’au marché de Chichicastenango est l’occasion de voir le pays en minibus. Sur place, des milliers d’échoppes vendent des produits d’artisanat local, souvent la même chose. Touristes et locaux se mêlent dans les étroites allées mais ne s’arrêtent pas auprès des mêmes vendeurs.
Pour notre dernier jour à la Laguna Atitlan, nous profitons de la vue depuis notre balcon à l’hôtel avant de rejoindre Panajachel. Après une crêpe bretonne, nous prenons un 4*4 jusqu’en haut des falaises autour du lac. Notre chauffeur a été à l’université et nous parlons avec lui des maux du Guatemala. D’après lui, trop de gens ont trop d’enfants dont ils ne peuvent s’occuper. La vue d’en haut est pas mal, mais lorsqu’on s’élance dans le vide en parapente, c’est carrément génial !! Pendant 40 min, Mno avec son pilote, et moi avec le mien, nous tournoyons entre falaise et lac. Cela nous donne envie de passer notre brevet de pilote en Belgique.

Parapente à Panajachel
Parapente à Panajachel

Parapente à Panajachel vue

Ascension du Volcan Acatenango – vue sur une éruption volcanique 
 
Telesforo et deux Hollandaises
Telesforo et deux Hollandaises
Telesforo a 47 ans, père de 5 enfants, il vit dans sa campagne natale à une heure d’Antigua. Depuis 12 ans, il est guide de montagne et fait 4 fois par semaine l’ascension du volcan Acatenango culminant à 3900 m, un sac de 25 kg sur le dos. Plus jeune, il a aussi travaillé une dizaine d’années comme chauffeur dans la capitale, Guatemala City. Telesforo nous raconte la chance qu’il a d’être guide, gagnant jusqu’à 350 Quetzal par jour (45€), quand d’autres ne gagnent que 50 ou 100 Quetzal (6 à 12€). L’homme ne se plaint pas. Il est fier de ses deux fils travaillant dans la construction au Tenessee (Estados Unidos). Le voyage clandestin depuis le Guatemala leur a coûté US$5.000 par personne, le plus grand coût étant le passage illégal de la frontière americano-mexicaine. Leur père aimerait leur rendre visite, mais il n’obtient pas de visa pour les States, et les frangins ne peuvent revenir tout de suite, étant toujours clandestins là-bas.
P1290831
Telesforo est notre guide privé pour l’ascension du volcan. Spontanément, il vient en aide à un autre guide qui accompagne deux Danoises et deux Hollandaises ainsi qu’un Costa Ricain. C’est donc à neuf, accompagnés des deux chiens de Telesforo que nous entamons les 6 heures et 1500 m d’ascension du volcan Acatenango. La vue au sommet doit être grandiose mais les groupes que nous croisons n’ont rien vu, la montagne étant prise dans les nuages. Telesforo a raté sa carrière de pitre, bien que nous comprenions parfaitement son espagnol, il illustre le moindre de ses propos par de grands gestes et de petits sketches. Nous sommes déjà à 2000 m d’altitude, si bien qu’il ne fait pas trop chaud.
 
Eruption du Volcan Fuego
Eruption du Volcan Fuego
Arrivés en haut, nous ne voyons absolument rien et il fait froid. A près de 4000 m d’altitude, on caille dès qu’on s’éloigne du feu de camp. Nos guides érigent vite trois tentes et après un petit coup de rouge, les filles se réfugient dans leur tente. Après deux bonnes heures d’attente, les nuages laissent place à une nuit étoilée, au loin dans la vallée plusieurs villages et la ville d’Antigua. A droite, une  forme noire se distingue, c’est le volcan Fuego pour lequel on est venu. Encore une demi-heure d’attente et il se réveille. Un bruit sourd, puis une immense colonne qu’on devine être de la fumée, et enfin le feu d’artifice. De la lave projetée en l’air qui rebondit ensuite sur les flancs du volcan. Fantastique grandiose magnifique … On en redemande. Pendant la courte nuit dans notre tente frigorifique, notre surhomme de guide dormant à peine, criera plusieurs fois pour nous avertir de nouvelles éruptions, et à chaque fois le même spectacle.
La descente le lendemain matin s’effectue en 2h30 à peine. Nous retournons à notre hôtel préféré à Antigua, la Quinta Lucia, pour une bonne douche et une sieste avant une nouvelle procession dans la vieille ville et un dîner au gastronomique Como Como. Il y avait même de la Hoegaarden sur la carte mais oh frustration quand la serveuse nous dit qu’ils n’en ont plus.
 

Semuc Champey – rivière bleue dans une vallée verte

Peut-être inspiré par la procession d’hier à Antigua, les 9 heures de trajet jusqu’à Semuc Champey se sont avérées un vrai chemin de croix car nous avions hérité des pires places dans le mini bus. Tout à l’arrière, sans place pour les jambes et donc les genoux dans les dents, et vu l’absence d’amortisseurs, encaissant chaque casse vitesse, trou ou pavé sur la voie comme un coup de massue dans le dos.
Vallée autour de Semuc
Vallée autour de Semuc
Nous logeons à l’hostel El Portal située dans le parc de Semuc Champey. Cette magnifique rivière bleue cristalline et vallée verdoyante est un sanctuaire au Guate. Après être monté jusqu’au Mirador, nous passons la journée dans les différentes piscines naturelles de Semuc. Vu les vacances prolongées du chef coq à El Portal (de notoriété publique que la bouffe y est exécrable), nous nous promenons en vain le long de la rivière à la recherche d’un comedor convenable. On se pose au bord du cours d’eau pour la fin de l’aprem. Trapèze au bout des bras, je me lance plusieurs fois dans la rivière une vingtaine de mètres plus loin. Tarzan n’en revient toujours pas.
Semuc Champey
Semuc Champey
Tikal, Flores & El Remate
 

ll fallut 11 heures de bus avec six Israéliennes insupportables pour rallier Flores depuis Semuc Champey. Ces championnes de la politesse, ordonnèrent d’abord au chauffeur d’aller chercher leurs valises pour les charger. Elles entrèrent ensuite dans la voiture avec pour unique salut, un agressif « this is my seat » dans un mauvais anglais. Vingt minutes plus tard, l’une d’elle réclame déjà un « baño », madame doit aller à la toilette. Ensuite le chauffeur (plutôt prudent) doit rouler moins vite, on réclame un arrêt McDo… Avant de mettre la musique israélienne à tue-tête dans le minivan pour quelques heures…. Suédois, Anglais et nous Belges nous regardons avec incrédulité. Malheureusement, nous constatons que la mauvaise réputation des jeunes voyageurs israéliens à la sortie de leur service militaire n’est pas usurpée.

Tikal Temple
Tikal
Les ruines de Tikal sont l’attraction phare de la région. Cet immense complexe de temples et pyramides mayas a commencé à se développer au quatrième siècle avant Jésus Christ. Plusieurs constructions ont été ensevelies par la jungle, d’autres ont été restaurées. Le gigantisme du site ne manque pas d’impressionner. Malgré la chaleur et la moiteur, nous nous promenons durant plusieurs heures sur le site. La plupart des touristes restent autour des 3-4 temples les plus imposants, mais des dizaines d’autres bâtiments plus éloignés sont plus beaux et plus authentiques.
Le lendemain, un employé de l’hôtel où on loge (hôtel Mon Ami) nous conduit jusqu’à la vieille ville de Flores. C’est un petit îlot sur le lac Itza, et partiellement inondé dû à la montée des eaux. Nous en faisons le tour en une demi-heure et passons le reste de la matinée dans un petit café plein de charme. On nous a déconseillé de sortir de la vieille ville.
Conseils de voyage pour le Guatemala
 
Pays fort touristique mais encore authentique, n’attendez pas avant de vous y rendre. Prévoyez au moins deux semaines de voyage si vous souhaitez explorer autre chose que la Laguna Atitlan et Antigua. Le transport vers les autres destinations touristiques (Semuc, Tikal, Livingstone) étant très très lent (une journée complète).

  

 

Une réflexion sur “Guatemala – Au cœur de la culture Maya

  1. Beau résumé de ce superbe pays, parfois mystérieux, parfois excitant et un peu dangereux! ( en 1994)
    La description de ce périple me rappelles d’extraordinaires souvenirs de ce voyage fait avec Patrick! Il était grand admirateur de l’art Pré Colombien!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s