Santo Antao – randonnées joyeuses

image

Sur le débarcadère de Porto Novo, une trentaine de chauffeurs de taxi ou minibus haranguent les passagers fraîchement débarqués du ferry de 9 heures. L’un d’entre eux me convainc presque que 2000 escudos (20€) jusqu’au sommet du Cova sont un bon deal. Alors qu’il ne me lâche pas la grappe, je demande à Mno d’aborder le groupe juste à côté de nous afin de partager un « aluguer ». Ils nous acceptent à bord de leur 4×4 avec grand plaisir et cet instant chanceux eut un impact génial sur notre séjour à Santo Antao.

Cette île verdoyante est la deuxième plus importante du Cap Vert avec 779 km2 et située à l’extrémité nord ouest de l’archipel. Santo Antao est très escarpée et volcanique avec trois sommets qui culminent au dessus de 1800 m. L’activité principale est l’agriculture. Les récoltes de banane, canne à sucre et maïs sont ensuite exportées vers Mindelo – capitale de l’île voisine de São Vicente. 

Notre aluguer nous emmène à 1200m au cratère de Cova via l’estrada corda, un chemin pavé (comme tous sur l’île) au milieu d’un décor désertique ! Nos cinq français, Patricia et François, Evelyne et Patrick, et François , naviguent sur 3 voiliers – tous prêts à traverser l’océan comme nous. Avec Isabel, une portugaise nous formons un joyeux groupe de 8.

IMG_0462-0

image

Durant 5 heures, nous avons marché autour du cratère de Cova et descendu la vallée de Paúl ( pa-oul). Evelyne et Patrick, ainsi que Patricia et François, nous servent de guide sur les petits chemins raides, ils ont déjà fait cette rando il y a plusieurs années lors de leur précédent tour de l’Atlantique avec leur 2 filles. On est impressionné par le paysage, des terrasses, des pics, des petites maisons. Une capverdienne avec au moins 10 kg de bois sur la tête nous dépasse pieds nus dans la descente.

IMG_0463-0

IMG_0460-0

Alors que nous nous connaissons à peine, on se surprend à rire à pleins poumons en permanence. Le pique-nique prouve que nos nouveaux amis sont pleins de resources inattendues. Dans leur petit sac à dos, ils ont prévu pain, fromage, jambon, salade de pâte, banane, vin, bière, couvert assiette verre !!!!!!!! Mno et moi sommes bien gênés, on était loin de s’attendre à pareil festin et nous n’avons que de pauvres Tucs et une bouteille d’eau dans notre sac à dos déjà trop lourd à notre goût. Pourtant ils partagent leur festin généreusement avec nous.  Le chemin devient moins raide après le déjeuner et nous finissons la rando autour d’une bonne bière à Vila Das Pombas au bord de l’eau.

IMG_0477.JPG

IMG_0471.JPG

Après une demi-heure de « aluguer » jusqu’à la capitale de Santo Antao, Ponta Do Sol, nous descéndons tous au même hôtel, les jambes plutôt lourdes ! Ponta Do Sol est une jolie petite bourgade avec quelques « pensions » et restos. Après les caipirinhas d’usage pour l’apéro, Nous dînons dans le très recommandable BeiraMar – thon grillé légume et dessert pour 600 escudos (6€).

Mercredi neuf heures, nous sommes tous les 8 déjà en route sur le spectaculaire Sentier côtier qui relie ponta do sol à cruzinha. Pendant 12 km, ce chemin monte et descend à flanc de falaise. La mer sur la droite et des terrasses (pour la culture de maïs) sur la gauche. Patrick, marathonien, imprime le rythme, nous essayons de suivre ! On en revient pas, après 1h30 de marche, on passe par les villages de Fontainas et Corvo, uniquement accessible par ce chemin casse gueule ! Il y a des éboulis par endroits, et à un endroit il faut se tenir à une corde pour éviter de tomber 50 m plus bas dans la mer. Mno et Evelyne affrontent leur vertige grâce à leur chéri 🙂 . On finit cette nouvelle rando à Cruzinha. Le retour en aluguer par la montagne restera aussi un grand moment, avec des paysages inoubliables. Santo Antao est un paradis pour randonneurs, nous serions bien restés encore plus longtemps.

Ces deux jours sur cette île africaine du bout du monde resteront parmi les excellents souvenirs de notre voyage. Pour les paysages grandioses mais aussi pour la fabuleuse rencontre avec nos nouveaux amis.

Patricia et François de Saint-Malo continuent leur chemin à bord de leur voilier Sun Fizz nommé Loustal, ils prendront la semaine prochaine la direction de Salvador de Bahia au Brésil. C’est déjà leur troisième grand voyage.

Evelyne et Patrick à bord de Julia II, un Etap 37, traverseront vers Grenade aux Antilles. Avec de la chance, nous les reverrons en janvier là-bas ! Les deux veinards en sont également à leur troisième boucle atlantique !

François, à bord de Jonathan, un côtre Alu de 12m, va partir pour la Martinique. Il vit et navigue depuis plus de 5 ans sur son bateau – sans date de retour imposée ! Pour la traversée il sera aidé par deux bato-stoppeuses !

Isabel la Portugaise, démarre sa société pour promouvoir les énergies renouvelables dans les pays portugophones. Elle vient de finir un stage au conseil européen pour les énergies renouvelables (EREC).

IMG_0474.JPG

IMG_0475.JPG

Une réflexion sur “Santo Antao – randonnées joyeuses

  1. Vous êtes partis…

    Bon voyage…

    J’aurais tellement voulu encore parler avec vous…

    Tendres bisous,

    Mam

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s